Eux deux – ou la naissance d’une fratrie

Au début il n’y avait que Lui, lui, le soleil de notre (nouvelle) vie. Et ensuite il y a eu Elle, notre étoile de vie. Je me suis souvent interrogée, beaucoup inquiétée pour ce fameux lien, cette relation frère-soeur. C’était un élément crucial pour moi, aussi je me questionnais : comment semer les graines pour voir fleurir une belle fratrie — comment créer ce terreau fertile à l’amour fraternel ? J’avais mes petites théories. Et puis vint la pratique…

J’avais ce désir, mais pourtant, la grossesse ne présageait rien de bon. Il n’en avait pour ainsi dire rien à faire. J’avais beau essayer, l’inciter, ou bien ne rien faire, il ne lui parlait pas, ne lisait pas les livres que je lui avais achetés sur le sujet. J’étais dépitée. Il inventait des prénoms plus loufoques les uns que les autres. « Maman, j’ai trouvé le bébé s’appellera route ou buisson ou bien local poubelle électrique, c’est une bonne idée, non ? ». L’institutrice a fait une drôle de tête lorsqu’il lui en a parlé. Un jour il a daigné toucher mon ventre — une seule fois. J’ai pourtant essayé de préparer le terrain. On a acheté le doudou pour bébé ensemble.  Ce premier doudou qu’il emmènerait à la maternité pour l’offrir au bébé. Le jour de sa naissance il avait sa petite boîte que je lui avais offert pleine de cadeaux, un appareil photo tout neuf rien qu’à lui, et un joli paquet contenant ce doudou tout neuf. Et là, en voyant la petite sœur, sa petite sœur dans ce petit berceau en plexiglas, il a fondu. Il l’a aimée tout de suite. Il a pris des photos, et il était si fier : timide, ému, mais content. Apparemment, lorsqu’Elle est née, et malgré son prénom très atypique, il l’a retenu tout de suite. Il a suffit d’une seule fois. Comme quoi…la glace s’était enfin brisée…

C’est à partir de ce moment qu’ont commencé leurs nouvelles aventures : les nouvelles aventures des « frères et sœurs ».

Bien sûr il a été assez ambivalent. Très heureux et fier, mais jaloux comme un poux. Lorsqu’elle est revenue à la maison avec nous, sa jalousie a atteint des sommets. Mais hormis peut-être une seule fois, il ne s’en est jamais pris à elle. À nous par contre beaucoup, et  très souvent. Il criait, regressait. Et nous criions en retour…Il faut dire que j’étais très maladroite. Je n’avais d’yeux que pour mon nouveau petit bébé, ma nouvelle déesse, Elle. Nous étions si fatigués par les nuits et les pleurs. Pardonne-moi. J’ai pris conscience plus tardivement de ce qu’il me fallait faire. Reprendre du temps avec Lui et tisser à nouveau ces liens défaits, avoir des temps rien qu’avec lui. Merci à J, encore une fois…

Elle lui a destiné ses premiers sourires. Et puis ses premiers regards très intenses. Et enfin, ses premiers rires. Alors forcément, lorsqu’il faisait le clown, elle explosait de rire. Nous étions transparents à côté. Même si petite, tout ce que son grand frère faisait, la faisait éclater de rire. C’était trop chou. Et ainsi est née, petit à petit, jour après jour, leur connivence, leur complicité, la fratrie. Deux naissances ont eu lieu : celle d’un nouveau bébé et celle de leur complicité. C’était si beau à observer !

Elle, maintenant, mais depuis très longtemps, a toujours voulu « faire comme lui ». Manger une pomme avec ses couverts, car elle « voit son grand frère manger avec des couverts », mettre ses chaussures alors qu’elle a 15 mois, parler, enfiler son sac à dos comme grand-frère…Lorsqu’il n’est pas là, elle l’appelle…au début avec des cris de dauphin, puis rapidement elle l’a appelé par son prénom. Elle lui a même fait cadeau de son tout premier mot : le prénom de son frère ! Enfin, ce que je reconnaissais être son prénom. Quel honneur ! Quel bonheur !

Petit à petit, est né l’amour des frères et sœurs.

Et nous, parents spectateurs de cette magie, tentons toujours d’orienter les coeurs l’un vers l’autre, car dans la vie, y’a que ça de vrai, l’amour de la fratrie ! Et j’avoue que ce n’est pas chose facile. Mais je puise dans mes souvenirs, mon expérience, je tâtonne, le plus souvent pour observer « ce qu’il ne faut pas faire ». Et je pense qu’on s’en sort pas mal. Car ils s’adorent. Oui, ils se « disputent » un peu, parfois, surtout les mêmes jouets. Mais ils se kiffent. Ils se font des bisous, des câlins.

J’espère leur offrir ce merveilleux cadeau — un lien indestructible, qui parfois leur fera mal et leur causera du tort, mais qui les rendra plus forts, et nous avec.

Merci mes petits chéris, pour votre amour, votre complicité, merci d’être vous.

7F4FC89B-DF0D-4C94-A1DD-B35F7D672087.jpeg

 

 

12 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Gigi Diamant dit :

    C’est tellement beau! Tellement ça! Longue vie à l’amour fraternel ! Joyeux noël en famille!

    J'aime

    1. ColombesMum dit :

      Oh merci à toi! Comment vas-tu ? Très belles fêtes en famille! ❤️

      Aimé par 1 personne

  2. Claire dit :

    Quand je vois la relation entre mes enfants, je trouve ça tellement génial ! Mais je reste vigilante au fait qu’eux n’ont rien demander. Par exemple, je suis ok, s’il ne « s’aime pas « 

    J'aime

    1. ColombesMum dit :

      Oui tout à fait. Je n’en ai pas parlé dans m’article mais l’aine (je l’ai invité à verbaliser) a eu tout une phase de « je suis jaloux, un bébé c’est nul »). Et même si en théorie je suis ok avec l’idee dont tu parles, pas sure que dans les faits, dans mon cœur de maman et de petite fille, j’avcepte l’idee d’une fratrie non soudée. C’est un peu bête, c’est lié à mon histoire. Et je fais tout pour qu’ils s’entendznt, mais peut-être que j’ai besoin de ça pour accepter que parfois l’alchimie ne se fait pas (malgré les efforts)

      Aimé par 1 personne

  3. casilys dit :

    Très beau témoignage !

    J'aime

  4. missnounours dit :

    C’est mignon. J’aimerais bien que Poupou puisse vivre ça aussi un jour

    J'aime

  5. MadameLavande dit :

    J’ai vu aussi naitre cet amour inconditionnel entre mes filles dès la maternité. Je trouve cela magique ! Et plus elles grandissent plus le lien se resserre ❤ Ton article est très émouvant et magnifiquement écrit je trouve 🙂

    J'aime

    1. ColombesMum dit :

      Oh merci à toi! Oui c’est fabuleux! Génial que tu vives ça aussi avec tes filles, et de lire que ça se resserre dnautant plus!

      J'aime

  6. Madame Bobette dit :

    C’est tellement beau et émouvant de lire ces mots. C’est vraiment ce dont je rêve pour Tess 🙂

    J'aime

    1. ColombesMum dit :

      C’est ce que je vous souhaite à tous les 3! 💚💚💚

      J'aime

Répondre à Madame Bobette Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s