Mon bébé, ne grandis pas trop vite…!

Après mon article « Profite ça passe vite« , vous allez me trouver bien schizophrène (et vous aurez raison) ! Voilà le grand paradoxe du parent (ou bien est-ce juste moi ?). C’est dur, super dur, mais on n’a pas pour autant envie de « perdre » son petit bébé, qu’il grandisse et ne nous fasse plus de câlins. Bref. J’ai tout le temps ce sentiment que mon bébé, mes bébés en général grandissent trop vite et en fait je n’aime pas trop cela.

janine-joles-1129223-unsplash.jpg

Ma belle, ma douce, tu vas avoir 9 mois. Nostalgie. Ma princesse, ma chérie. Que 9 mois. Déjà 9 mois. C’est bateau, le gnia gnia gnia « 9 mois en dedans, 9 mois en dehors », mais c’est ça. Dans la vie de la relation maman-bébé, je trouve qu’il y a des caps. 9 mois en est un. 12 aussi.

D’ailleurs avez-vous remarqué, ce sont toujours des multiples de 3. Comme les pics de croissance. 3, 6, 9 jours / semaines / mois. Tout est cyclique, tout revient. Nous sommes les fruits de multiples de trois.

Années aussi, on parle du terrible two mais aussi du terrible three…3 ans. 3 ans de fusion. Comme les trois premières années d’un couple. « L’amour ne dure que 3 ans« . Écrivait un célèbre auteur avec plein de B et de E dans son nom. Cette nécessaire fusion de trois ans est-elle notre héritage animal, notre instinct de protection ?

Pour l’après, je ne sais pas trop, j’en suis pas encore là. On verra pour les 6 et les 9, et j’arrêterai de compter en multiples après.

Quant à moi, je suis l’auteur, la co-autrice de l’enfance de mes enfants. Ca claque pas mal, comme job, non ?

Bref, je divague. Tu vas avoir 9 mois. Tu croques la vie, ma jolie petite pomme. Pomme, pomme, dormez-vous, dors-tu ma belle ? Pas trop. Alors tu croques la vie, à pleine dents, mais toujours sans dents. Alors je vais dire que tu croques la vie à pleines gencives.

Ma douce. Ta chevelure si douce et fine… l’odeur de ton cou…ta minuscule bouche que j’appelle « en triangle »…tes tout petits pieds et orteils…j’aime tout chez mes bébés…

Tu as déjà tout compris à la vie. Dormir c’est un peu nul. Manger c’est top. Les bras c’est canon. Téter aussi…

Et puis le chocolat (que j’ai eu le malheur de te faire goûter…), tu kiffes. T’as bien raison ma chérie. Après dans la vie y’aura le thé ou le café, c’est toi qui choisis, tu verras c’est génial. Par contre, à une période de ta vie, tu boiras des cafés froids, sache-le. Enfin, c’est vraiment ce que je nous souhaite le plus au monde.

meric-dagli-518103-unsplash.jpg

Tu regardes le monde de tes magnifiques yeux bleus. Qui me transpercent. Je ne cesse de te regarder, car je sais qu’après ce sera plus compliqué. C’est ça l’amour maternel, un amour façon « je te mange » qui dure 3 ans. Les yeux dans les prunelles de ta vie. J’en profite, je te mange du regard, telle une louve ou un babouin femelle (ça claque moins).

Toi tu observes en silence. Et puis tu te lances.

Tu as décidé de te mettre debout,  c’est bien mieux que de ramper. C’est vrai, ça ! Alors tout ceci me renvoie à ma condition de maman-avec-le-temps-et-les-cheveux-blancs-qui-passent. Tu m’as soufflée, t’es allée plus vite que la musique de la vie, plus vite que moi et mon cerveau un peu lent 😉

Tu sais, en fait je n’ai pas hâte. Pas hâte que tu grandisses. C’est fou de dire ça. Pourtant je sais bien que si ton développement était imparfait, j’en souffrirai. Pardon. Alors je me délecte de ce luxe d’avoir le choix, et je freine des quatre fers. Enfin, j’assiste impuissante à ton super-développement, qui de toute façon, ira trop vite.

C’est fou de ne pas vouloir que son enfant grandisse. Ca me renvoie à beaucoup de choses. Ca nous renvoie au temps qui passe, à notre propre condition, à nos désirs, nos rêves inassouvis.

Et puis tu es et seras mon dernier enfant, ma bébé. Deuil du dernier enfant. La grossesse, ça a beau être p***** de ch***** parfois, on finit toujours par la regretter.

Ma princesse, ma jolie.

Tu es mon plus beau 2ème cadeau. Pas 2ème après le 1er, non, 2ème au même titre que le 1er. Ma 1ère ex-aequo.

han-chenxu-1068190-unsplash.jpg

Je suis une maman heureuse, une maman (super) chanceuse.

Je suis une maman qui s’émeut.

Je suis juste une maman qui t’aime. Une maman qui vous aime, mes 2 enfants.

 

9 mois_ColombesMum.jpg

16 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. maman2loulous dit :

    Magnifiques mots … et ravie de te relire miss 😉 Ma vie a pris un « tournant inattendu », je compte revenir sur le blog pour en parler un peu … Profites-bien de tes p’tits bouts, ça grandit vite mais c’est bien aussi je trouve un peu plus d’indépendance. Ce n’est pas la période « bébé » qui me manque, c’est l’allaitement 😉

    J'aime

      1. maman2loulous dit :

        Oui ça va et toi ?

        J'aime

  2. Très beau partage ! Merci pour cette étincelle, cet instantané de vie que tu nous offres par ici ❤

    J'aime

  3. tobemummysite dit :

    Quel beau texte! J’aurais pu écrire le même, avec ma jolie petite fille trop pressée de grandir! Tu as raison, 9 mois est un cap, j’aime bien ta réflexion sur l’importance du chiffre 3 dans nos vies…

    J'aime

    1. ColombesMum dit :

      Merci à toi ! Ah, ce paradoxe d’être parent !! J’espère que tu pourras bien profiter de ton petit chéri !

      J'aime

  4. Ninoute dit :

    Hello! Encore un texte très émouvant,merci! Ma fille va également avoir 9 mois dans quelques jours et j’ai également ce sentiment… Je repense avec nostalgie déjà ses premiers mois, ses premiers sourires, les longs câlins dans mes bras et j’ai l’impression que c’est tellement loin… Elle change de jour en jour, elle grandit, elle évolue, elle progresse, elle est belle, et j’en suis tellement fière 🙂
    Nos bébés, nos fiertés 🙂

    J'aime

    1. ColombesMum dit :

      Oh merci pour ton commentaire et tes compliments ! Oh oui, on oublie un peu aussi,n’est-ce pas? C’est passé très vite, ma fille grandit, mais sa naissance me semble très loin aussi, j’ai l’impression d’avoir tout oublié ! Ou alors est-ce mes neurones qui ont cramé?!

      Aimé par 1 personne

      1. Ninoute dit :

        Avec plaisir!
        J’ai oublié bcp de choses aussi, mais depuis ma grossesse j’ai franchement des problèmes de mémoire ça m’inquiète…!
        J’aurai voulu tenir un journal intime, mais je n’ai pas trouvé le temps… (d’où ce blog peut-être 🙂 )

        J'aime

  5. Claire dit :

    Il est vraiment magnifique ton texte.
    Je te comprends, ça fille tellement vite! Les changements sont tellement importants les 18 premiers mois. On a à peine le temps de se faire à une acquisition qu’une autre arrive. Et la marche, vraiment, c’est le stade qui fou vraiment un coup. Mes deux enfants ont marché tôt (pour moi) à 12 et 11 mois. Quand je pense que certains parents ont hâte que leur enfant marche, je n’étais franchement pas pressée du tout !

    J'aime

    1. ColombesMum dit :

      C’est clair, car c’est le début des soucis ahah. Merci pour tes compliments. Et ça me réconforte de savoir que d’autres parents vivent les mêmes choses que moi 🙂

      Aimé par 1 personne

  6. Yukie dit :

    Je te rassure je souffre aussi de ce paradoxe mais moins pour mon deuxième je profite d’avantage même quand on traversent une période difficile ce n’est qu’une phase c’est provisoire. Je me dis que bien avant de dire ouf on arrivera à son entrée à l’école son frère aîné sera en cm1 le collège se profilera à grand pas. Alors je profite je m’extasie de ses apprentissages de son éveil. Bordal que j’aime être maman mais surtout leur maman à eux. Dire qu’il n’y aura plus d’autres grossesses d’autres bébés ne me déprime pas je suis reconnaissante de mes 2 amours.

    J'aime

    1. ColombesMum dit :

      Oh merci Yukie pour ton élan positif ❤️, super que tu profites bien de tes loulous, tu as bien raison!!

      J'aime

  7. elisamarnet dit :

    Magnifique texte…c’est toujours tellement ambivalent. Moi aussi j’ai peur…je vois mon bébé de 3 ans grandir…j’ai l’impression que demain il passe le bac. Et peur (et envie en même temps) de la deuxième grossesse parce que ce sera aussi la dernière…

    J'aime

    1. ColombesMum dit :

      Merci, je ne suis pas totalement folle 😀 — Alors je te souhaite, lorsque ton corps, ton couple et ta petite graine de bébé seront prêts, que tout cela se réalise pour toi —

      J'aime

Un avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s