Dis, Maman, comment as-tu fait ?

Maman, comment faisais-tu ? Comment as-tu fait ? C’est une question que je me pose maintenant très fréquemment, et ce depuis deux ans.

Deux ans dans mon nouveau job, mon nouveau rôle, deux ans que je suis maman. D’un seul enfant. D’ailleurs, c’est quoi être maman au juste ?

Je galère. Je veux agir avec « bienveillance », attention, compréhension, je suis une maman (j’espère) attentionnée, mais parfois j’explose, je crie, je m’impatiente, je reste dans mon monde. Je suis fatiguée. J’ai l’impression que les journées maintenant sontunétatpermanentdefatigue. Avec plus ou moins 10%. Jamais de repos réel.

Je n’ai pas 2, 3, ni 4 enfants. Un seul. 1 seul…

J’ai un mari qui m’aide.

J’ai un robot cuisinier qui cuisine pour moi.

J’ai un peu de cette charge mentale, mais vraiment rien comparé à toi…

Et pourtant je ressens ce poids physique, et psychique sur mes épaules. Avance, avance, encore, toujours plus, plus de jeux, plus d’imagination, plus de bienveillance, du Montessori, du DIY, des idées, ne jamais crier, ranger ta maison, être belle, être séduisante, attentionnée, sortir, aller dans les musées, être l’employée que tu étais avant, rien n’a changé, pourtant ?

Maman, comment faisais-tu?

Comment faisais-tu, quand tu avais 4 enfants, rapprochés d’un, deux ans, cinq au plus…Que tu bossais à 4/5ème…Comment faisais-tu lorsque tu n’avais pas une minute à toi, pas de robot pour t’aider à cuisiner, pas internet pour te faciliter les démarches, pas facebook pour te conseiller, pas de magasins à proximité, tu faisais tout, ton téléphone, ta timidité, et toi.

Comment faisais-tu lorsqu’il fallait distribuer tous ces bisous, faire tous ces devoirs, border ces lits, lire ces histoires, faire le repas, nous écouter, débarrasser, faire notre linge, le plier, le repasser, le ranger, faire nos valises, nous accompagner à nos activités, signer nos carnets…j’en ai le tournis…Tu étais tellement présente, et moi je ne me rendais pas compte que tu ne l’étais pas uniquement pour moi… »Lequel d’entre nous préfères-tu? » On te demandait. Tu nous répondais « je vous aime différemment ». Ta réponse me surprenait mais en fait tu avais raison. Il n’y a pas de « pareil » en amour, c’est du « différent ».

Oui, je t’en ai voulu lorsque tu m’as inscrite à une année de basket alors que je voulais faire du volley, non, je ne comprenais pas que tu mettes tes lunettes dans le frigo lorsque tu étais revenue jetlagguée d’un voyage aux Etats-Unis, oui, je trouvais que tu ne retenais pas tout lorsque je te répétais que j’avais eu telle note à tel contrôle…

Quatre enfants…

Aujourd’hui que j’ai UN enfant, je comprends…qu’il faut penser à tout, que la soirée repassage-marquage des habits de MON fils va me prendre la soirée, soirée déjà bien fatigante après ma journée au travail…Et pendant ce temps, les piles de linge continuent de s’entasser dans les paniers…Nous prenions tout pour acquis, il y avait comme une fée dans la maison, tout se faisait normalement, silencieusement, sans encombres, ni heurts, ni cris. Des rouages bien huilés.

Je n’ai jamais vu que c’était compliqué, je n’avais pas vu que tu galérais comme toutes les femmes, je n’ai jamais vu que tu étais fatiguée, car tu avais le sourire, tu étais positive, tu avais confiance en nous, tu allais de l’avant, tes bisous étaient toujours guérisseurs, tu étais toujours là pour nous écouter, même après ton coucher à 21h30 (j’ai mis des années à comprendre que c’était la seule manière pour toi d’avoir un peu de temps pour toi, même si bien sûr tu étais une couche-tôt, c’était ta manière de garder le cap et de te retrouver un peu seule).

Comprend-on ses parents seulement lorsqu’on le devient à son tour?

L’humanité a t-elle toujours fonctionné ainsi ?

Notre époque est-elle plus simple sur certains aspects matériels, mais plus difficile psychiquement, en raison de la pression constante que nous subissons ?

Alors j’espère qu’un jour tu comprendras, Maman, que j’ai enfin compris. Et j’espère qu’un jour mon fils me dira « Maman, comment as-tu fait…? »

alexander-dummer-150646.jpg

Publicités

22 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. petiteangieli dit :

    C’est beau et très touchant. Plein de courage à toi !

    Aimé par 1 personne

  2. Polly dit :

    Devenir mama même quand on est préparé, c’est jamais évident ! On en apprend tous les jours.
    Super article, merci pour ce partage ! 🙂
    Bon samedi

    Aimé par 1 personne

    1. ColombesMum dit :

      Oh merci Polly pour ce gentil commentaire!

      J'aime

  3. lladymum dit :

    Rooooo cet article c’est trop ça! Je crois réellement qu’on ne peut prendre conscience avant de le devenir soi-même … c’est dingue même! Mais comment peut on évaluer quelque chose qu’on ne connaît pas.. la maternite est plus complexe qu’on ne ne laiSse entendre et il m’arrive souvent de penser à mes parents et de me
    Dire.. mtnt je comprends… avec la deuxième qui arrive parfois j’ai peur de m’enfoncer dans les tâches mais finalement je me
    Dis que je le fais pour une je vais sans doute savoir jongler pour deux.. puis bien des mères l’ont fait avant moi.. Chapeau ♡ j’adore cet article ♡

    Aimé par 1 personne

    1. ColombesMum dit :

      Oh merci beaucoup c’est trop gentil. Oui on découvre vraiment en le vivant, c’est dommage! Oh oui je pense que pour le premier c’est très dur car on a tout à apprendre! Après on est expérimenté! Et de toute façon les enfants s’adaptent 🙂

      Aimé par 1 personne

      1. lladymum dit :

        Comme je dis toujours c’est l’enfant qui forme le parent :)) 😘😘😘

        Aimé par 1 personne

      2. ColombesMum dit :

        Ah oui ca c’est clair!!!

        Aimé par 1 personne

  4. Et bien j’avoue que j’admire ta mère, moi aussi je me demande comme la mienne a fait alors qu’elle s’est retrouvée avec deux filles en bas âges et seule. Elle travaillait également.
    C’est ne devenant maman à notre tour que l’on se rend compte de bien des choses,
    bisous d’une framboise

    Aimé par 1 personne

    1. ColombesMum dit :

      Merci! Wow deux enfants seule…chapeau!!! Oui on comprend apres 🙂

      J'aime

  5. casilys dit :

    Bel hommage à ta maman 🙂

    Aimé par 1 personne

  6. Maman BCBG dit :

    Très joli texte…. Ta maman est vraiment une fée ! Je ne sais pas non plus comment ma mère a fait avec 5 enfants (même si elle ne « travaillait » pas )
    Peut être certaines choses éteint t-elles aussi moins compliquées ? Peut-être que nos enfants se demanderont aussi comment on a fait pour si bien gérer, alors que parfois on a l’impression de couler….? Qui sait ? 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. ColombesMum dit :

      Oui sans doute 🙂 merci pour tes jolis mots

      J'aime

  7. Mamanblabla dit :

    Il est trop chouette ton article, j’ai beaucoup aimé et je ne m attendais pas à ça. Alors tu sais pendant ma grossesse j’ai vu une psy (je ne suis pas vraiment folle mais j avais la trouille de ne pas m en sortir, de ne pas savoir aimer 2 enfants). Et puis, tu sais, ça se fait tout seul en faite. Y a beaucoup d écart entre les 2 et je ne me serais pas vu avec deux enfants en bas âge. Je pense comme tu dis que l’on comprend aussi en devenant maman et pour le coup ici c’est moi qui me sent parfois incomprise. Quand je suis devenue soeur, je vivais déjà dans mon chez moi. Les amis ? Pareil ils ne sont pas parents et ont du mal avec le mot «responsabilité».

    Aimé par 1 personne

    1. ColombesMum dit :

      Ah tu ne t’attendais pas à aimer mon article? Lol. Oui je pense qu’on ne se rend pas compte tant qu’on ne le vit pas, comme beaucoup de choses. Dommage que tes amis ne soient pas parents et ne comprennent pas. Ca change tout d’avoir un soutien au quotidien je trouve.

      J'aime

  8. mamanvanille dit :

    Bravo ! très bel article ! après mon deuxième accouchement où l’équipe médicale n’a pas pu me mettre la péridurale mes premiers mots à ma mère ont été : comment as-tu fait pour en faire 5 sans péridurale ?
    bien sûr, le quotidien je ne m’en rendais pas compte non plus. Aujourd’hui, je comprends…

    Aimé par 1 personne

  9. mamansurlefil dit :

    C’est tout à fait cela ! Je pense que l’on ne peut pas comprendre tant que l’on ne l’a pas vécu soit-même… Nos mamans sont admirables mais on a tendance à oublier que nous le sommes aussi. La société n’est pas la même aujourd’hui, la pression que l’on se met, notamment en raison des médias et des réseaux, est bien plus forte…

    Nous avons beaucoup d’avantages par rapport à nos parents mais aussi d’autres difficultés… Ne l’oublions pas non plus ! Bravo à toutes les mamans d’hier et d’aujourd’hui, bravo à toutes ces mamans qui tiennent le choc dans toutes les difficultés de la maternité !

    Bonne journée

    Virginie

    Aimé par 1 personne

    1. ColombesMum dit :

      Merci. Oui, je suis d’accord, pas mal de pression en plus. Y’a du mieux et du moins bien! On est dans une société de l’instant, l’instantanéité!

      Aimé par 1 personne

  10. thewildbeauty dit :

    C’est tellement ça!! J’ai un petit garçon de trois ans et à mon âge, ma mère avait déjà 3 enfants et je me demande comment elle a fait pour ne pas péter les plombs^^ Franchement, comment elles faisaient les femmes avant? Ou bien est-ce que c’est nous, dans cette société actuelle, qui acceptons moins de choses?… C’est tellement d’engagement un enfant!

    Aimé par 1 personne

    1. ColombesMum dit :

      Oui je pense qu’on « en fait plus aussi », on a beaucoup de pression, on se compare (réseaux sociaux), pas facile…

      Aimé par 1 personne

  11. Madame BDC dit :

    Devenir mère à mon tour m’a rapproché de ma mère. Je ne comprenais pas sa fatigue, le fait qu’elle n’avait pas toujours le temps de profiter, qu’elle s’oublie un peu en faisant de nous sa priorité, … Nous sommes 4 et je ne l’ai jamais autant admiré que depuis que je suis responsable de 3 enfants.
    Et bravo pour cet article, j’ai un brouillon depuis longtemps qui s’appelle « Les liens mère-fille quand on devient maman à son tour » mais je n’arrive pas à avancer dessus !
    Belle journée

    Aimé par 1 personne

Un avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s