Lui & son secret

C’est lui, ton collègue que tu côtoies depuis de nombreuses années. On a tous un secret. Toi c’est que tu adores manger des amandes et de la coriandre. Lui c’est qu’il n’a pas d’enfants. Il n’en veut pas ? Je ne pense pas. Personne n’en parle, en tout cas pas moi. Mais je remarque. Qu’il a l’air d’en connaître un rayon sur le sujet, que ses yeux se détournent parfois, qu’il a des cernes sous les yeux, souvent, à quoi rêve-t-il, la nuit, à quoi pense-t-il, quand il me dit « j’ai mal dormi… » — a t-il des pensées et des regrets qui lui labourent le coeur, quand il me demande comment va mon bébé ? Sans doute.

Lui, il a une grande maison, avec 3 chambres. Une pour les parents, deux sans enfant dedans…

L’attente…

Très souvent, je pense à lui, parfois je rêve qu’il m’annonce 3 mots magiques, qu’il « va être Papa ». Le matin, il n’a que lui et ses cernes pour le consoler et l’accompagner, il n’y a pas d’échographie, ni d’annonce d’un « petit enfant venu d’ailleurs »…Ni 3 mois plus tard d’ailleurs, je laisse tomber mes talents de devin, ça ne marche pas…

J’espère…

Elle, c’est l’une de tes collègues. Elle n’est plus toute jeune, mais pas si vieille que ça. Elle ne parle jamais d’enfant. Moi, je pense qu’elle n’en veut pas ? Mais un jour on remarque qu’elle s’occupe si bien d’eux, peut-être qu’elle aussi a un secret bien gardé ? Et puis, elle s’absente, parfois, souvent, et toujours à la dernière minute (c’est casse-pieds!). J’annonce ma grossesse. Elle reste impassible. Depuis combien de temps attend-elle? Un jour, elle m’annonce qu’elle va subir une « petite intervention sans gravité ». J’aurais aimé qu’elle m’explique que c’est sans gravité, mais avec 5 ans d’attente en bonus ? Sans gravité, mais avec le package des rendez-vous, des espérances déçues, des analyses pourries, des taux qui chutent et des larmes chaque mois, à chaque déception, à chaque tentative foirée, devant chaque femme enceinte croisée (et mon Dieu, il y en a beaucoup au quotidien…), et sans parler de l’angoisse, que ce bonheur n’arrive jamais…et avec le temps qui, lui, continuer de filer…Sa petite intervention sans gravité n’a rien donné. Pas d’effusion, pas d’annonce, que des jours normaux qui courent les uns après les autres. Eux aiment bien aller vite.

Quelques mois plus tard, je pars bientôt en congé mat. Elle s’absente à nouveau 2 jours.

Je suis partie, j’ai mon bébé. Je reviens dans les bureaux, elle est enceinte. C’est pour…je calcule dans ma tête, date du terme, – 9 mois, ça fait…le jour de son absence quelques mois plus tôt…

Et voilà, une de plus à ton palmarès…tu croyais que certains milieux étaient préservés ?

Il y a aussi cette fille, qui est mariée depuis des lustres, à qui tout le monde, pour faire comme tout le monde, demande : « alors, et toi, c’est pour quand ? Va falloir y penser ». « Pas pour tout de suite, j’ai le temps ». Qui te dit qu’elle disait pas ça en se piquant tous les jours ; en se levant à 6h00 du mat pour passer ses échos ? Qui te dit qu’elle n’a pas acheté des tests en bandelettes et qu’elle pourrait en faire des colliers avec,si ce n’est une méga collec…Les mois passent, on ne parle jamais d’enfant. Elle s’absente très fréquemment, et toujours à la dernière minute, elle cherche un nouveau boulot ? C’est sûr, elle va partir…

Un jour, ou plutôt un soir, je tombe sur un papier très douteux à la photocopieuse – remboursement d’un don d’ovocytes à l’étranger…hé oui, la réalité fait mal parfois…

Quelques mois plus tard, elle a son bébé. Il a mes yeux, dit-elle à tous…

Et toi, tu fais pareil, tu fais semblant. De rien. Mais ça te bouffe, qu’à notre époque, alors que l’infertilité concerne un couple sur 6, on ne soit pas capable d’en parler plus, qu’on fasse tous semblants, que ça nous ronge tous — on est d’accord, surtout les couples concernés de très près, mais on devrait tous pouvoir agir. Pourquoi, en 2016, le sujet est-il toujours tabou ? Je m’interroge…Arrêtons de faire semblant, levons le voile sur ce mal qui nous mince tous et toutes, de près comme de loin. Soyons concernés, crevons ce silence qui brise (et surtout, arrêtons les questions stupides :))– Bon courage à tous et à toutes qui sont dans l’attente brutale.

 

 

 

 

 

 

Publicités

21 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Flora dit :

    Ton article m’a beaucoup touchée et je me l’étais laissée de côté pour le commenter au calme et j’ai oublié (honte à moi). Et puis ce matin pendant ma visite chez la gynéco PMA j’ai repensé à tes mots et ça m’a fait chaud au coeur 🙂
    C’est vrai que mes absences deviennent de plus en plus dur à comoufler et ça ne va pas aller en s’arrangeant. Moi et mon secret te remercions pour ces jolis mots.
    Bises

    Aimé par 1 personne

    1. ColombesMum dit :

      Aucun souci. Même dans le train on n’oublie pas celles sur le quai 😉

      J'aime

    2. ColombesMum dit :

      Ps: ta phrase « moi et mon secret » m’émeut beaucoup. Bon courage. En espérant bientôt des bonnes nouvelles

      Aimé par 1 personne

  2. tinkieginie dit :

    Merci pour ce très bel article. Ça fait du bien de se rendre compte que d’autres personnes « hors PMA » se rendent compte de notre « situation » et s’y intéressent. Merci milles fois!

    Aimé par 1 personne

  3. bulle007 dit :

    Je n’est pas partager mon parcours car les quelques fois où j’ai tenté de le faire je m’en suis mordu les doigts tellement j’ai eu mal de la réponse ou de la réaction de l’autre.
    Je me disais souvent « le plus dur en pma c’est les autres ». Les autres qui vivent pendant que toi tu survis, les autres qui rit pendant que tu pleure et les autres qui donnent naissance pendant que toi tu es vide.
    J’espère que les regards que porte le société changeront, que les gens s’ouvriront, qu’ils s’éloigneront des stéréotypes, de cette image de la famille parfaite avec deux enfants.
    Merci pour ton article en tout cas.

    Aimé par 1 personne

    1. bulle007 dit :

      Ouille les fautes, fatiguée hier… 😫😖

      Aimé par 1 personne

  4. Oh tu sais je ne suis pas plus forte qu’une autre. Je pense que nous avons toutes eu des evenements qui n’ont peiné. Pour le moment de week end sur Paris de prévu mais dès que ça sera le cas je t’appelerai ☺️

    Aimé par 1 personne

  5. Malheureusement, j’ai moi même fait partie de ces collegues en mal d’enfant qui ne disent pas un mot. Avec mon mari quand on nous posait la fameuse question « be alors les jeunes faudrait s’y mettre » nous preferions répondre que pour le moment nous etions plus attires par les voyages alors que tous les mois les larmes coulaient. Pourquoi avoir choisis le silence? Tout simplement parce que nous ne sommes pas les seuls dans ce parcours du combattant et que nous entendions les commentaires que les uns ou les autrs pouvaient faire lorsque les « infertiles » n’etaient pas là, du genre (« si elle y pensait moins aussi…  » et la tu as envie de repondre  » ne me dis pas que toi pdt tes essais tu n’y a jms songer alors imagine au bout de 2,3,4….6 ans ce qu’on peut ressentir » ou les phrases du genre « alors elle des que tu lui annonce une grossesse on la voit plus jusqu’a la naissance » et la pareil tu as envie de repondre « tu crois que c une partie de plaisir pour cette femme de voir pointer sous son nez son reve le plus cher? Que ça lui fait pas mal aux tripes comme jamais et qu’elle ne culpabilise pas de jalouser ce ventre rebondi » alors voila nous avons preferes nous taire afin qu’on ne parle pas de nous de cette façon a tord peut etre. (Il y une chanson des brigittes intitule « j’veux enfant » qui mettait des mots sur mes emotions.)Mais tes paroles, tes paroles comme tjrs si bienveillantes me fait dire que nous aurions peut etre dû partager notre peine, car il y a aussi des gens qui peuvent ecouter sans juger apres tout, ceux qui juge ne le font pas que pour les « infertiles »
    Alors merci ma douce pour ce joli texte

    Aimé par 1 personne

    1. ColombesMum dit :

      Merci pour ton message. C’est sûr qu il y a des c… 🙂 — mais j’ai foi qu’on puisse changer les regards (utopique?), car l’infertilité est (malheureusement) courante. Ps: tu es très forte, ça doit être super dur de garder le secret…une telle souffrance quotidienne….j’ai beaucoup de respect face à ça, moi l’impatiente. Ps– tu reviens un de ces jours sur Paris? 🙂

      J'aime

  6. kalifra dit :

    Je viens de lire ce beau message via le blog de Yukie.
    Merci de penser aux personnes infertiles. C’est vrai que souvent nous nous sentons incompris, ou pas à notre place, peur de certaines questions, de certaines discussions, de certaines situations. Pour ma part j’ai toujours réussi à en parler et à mon travail cela permettait à mes collègues et mes chefs de comprendre mes absences qui pouvaient être du jour au lendemain. Mes absences se sont arrêtées fin mars après l’ultime échec. Il n’y aura pas d’absence pour un heureux événement. Pas tous les jours facile mais on avance.
    Que les personnes qui ont des enfants apprécient chaque petit moment, même si vous devez vivre les angoisses de bien faire, les craintes quand ils sont malades, les colères, etc .
    Les nuits blanches, les disputes, les fièvres, les pleurs, les câlins, les partages. ..tout celà nous aurions tellement aimé le vivre.
    Alors merci de penser à tous ces couples qui rencontrent des obstacles sur leur chemin vers la parentalité.

    Aimé par 3 people

    1. ColombesMum dit :

      Oui. Je reste toujours consciente de mon bonheur quotidien et de ma chance – très difficile de faire le deuil d’enfant…sincères pensées à vous.

      J'aime

  7. Yukie dit :

    A reblogué ceci sur Petites Bulles de Bonheurset a ajouté:
    Fertile mais pas insensible. A vous infertiles je vous soutiens et même si je ne connais pas la douleur de l’attente, des examens, des injections et autres. Je comprends votre désir votre envie dévorante d’être parents ❤

    Aimé par 3 people

  8. trop beau ton message….vraiment trop beau. ❤

    Aimé par 1 personne

    1. ColombesMum dit :

      Merci. Ca me touche bcp venant de toi

      Aimé par 1 personne

      1. 💗💗💗💗💗💗💗💗💗💗💗

        Aimé par 1 personne

      2. Je l’ai relayé sur mon  » blog »

        Aimé par 1 personne

      3. ColombesMum dit :

        Ouah merci, c’est touchant!

        Aimé par 1 personne

Un avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s