Préparation à l’accouchement

La préparation à l’accouchement…un très très vaste sujet…Au début de la grossesse, on se focalise sur le foetus, son développement, puis les détails de son anatomie qui évoluent, puis viennent les battements d’ailes de papillons (quoi, je suis bizarre??), les bulles qui éclatent dans le ventre, et enfin les coups de pied, et là on est sûr, ce n’est plus son système digestif qui est en vrac 😉

Plus le terme de l’accouchement approche, plus on commence à se préparer – à ce moment très spécial, très différent de la grossesse, qui est la naissance…

Clairement je ne prétends pas résumer ce vaste sujet en un petit article. J’ai tellement à dire sur le sujet, je pourrai en parler des heures 😀

Mais voici, pour moi, les préparations (oui oui je dis bien LES), et ensuite je vous dirai, si c’était à refaire (et j’espère que ce sera le cas!), ce que je ferai différemment :

**En préambule, je précise que j’avais choisi la maternité de l’Hôpital Louis-Mourier à Colombes (niveau 3, la plus proche de chez moi, chambres simples, maternité refaite récemment, et j’en avais eu pas mal de bons échos – c’était pour moi des critères « non négociables »). Inscription à faire dès la confirmation de grossesse / juste avant la 1ère écho (Inscription à faire par téléphone ou sur place, car ils sont parfois très (très) difficiles à joindre par téléphone). Petit conseil, pour le choix de la maternité, ne pas trop se fier à ce qui est dit sur internet…on lit parfois des horreurs qui sont très angoissantes. Se référer plutôt à votre sage-femme, votre gynéco, qui savent bien de quoi ils parlent. Et fermer vos oreilles, car vous aurez toujours quelqu’un dont la soeur de sa tante, etc…(et là on vous balance une horreur dont vous aurez du mal à vous débarrasser pendant toute la grossesse)**

1. Préparation à l’accouchement, partie « théorique » – 

J’avais vraiment envie de connaître les lieux – donc j’ai opté pour la préparation à l’hôpital. (7 « cours » d’une heure environ, en petits groupes, avec une sage-femme de l’hôpital, sur les thèmes « classiques », puis visite des salles de naissance si on a la chance d’aller jusqu’au bout). Pour cette prépa, bien respecter les délais d’inscriptions (si pas de réponse par tél : y passer!!) sinon très peu de places restantes dispo! Au milieu de la prépa, on a changé de sage-femme puisque la « nôtre » attendait un heureux événement (et il semble que les sages-femmes sont arrêtées tôt). Mes conseils : prendre des notes…! J’ai beaucoup aimé visiter les salles de naissance, etc. On se rend bien compte des lieux et ça aide à se projeter – le conjoint est d’ailleurs invité à cette visite, et je recommande sa présence !

Mais tout ça, je l’ai complété par un coffret DVD qu’on m’avait recommandé, et maintenant je le prête à toutes mes copines enceintes : « Ma Préparation à l’accouchement, coffret 4 DVD de Chantal Birman » – (je l’avais acheté à la fnac, environ 40€). C’est un MUST!!! C’est la même chose qu’au dessus, mais version filmée, qu’on peut donc voir à son rythme (et le Papa aussi du coup ;)). C’est très complet, Chantal Birman explique tout techniquement, mais évoque aussi de nombreux aspects psychologiques qui sont très importants. J’ai adoré cette préparation et mon conjoint aussi. J’y ai appris beaucoup au niveau technique et ça m’a été très très utile de « tout » savoir en détail.

2. Ensuite je me suis préparée « physiquement » – mais l’objectif c’était surtout de faire un peu de sport, de me détendre, et de travailler la respiration et le périnée :

Yoga prénatal, chez Anima (Paris 9e), 18€ le cours, de mémoire, et cartes de 10 cours possibles. C’était bien, mais j’ai découvert juste après l’accouchement qu’il y avait les mêmes cours juste à côté de chez moi à Colombes!! Nb: il semblerait que ce cours ait disparu? Voir les cours de Zen Vallées à Colombes, qui propose du yoga pour tous.

Les cours d’Aquagym prénatale à Courbevoie – j’ai adoré car c’était mon moment de détente hebdomadaire, tout en me musclant, je me détendais et j’ai surtout vraiment appris à travailler la respiration (très très utile lors des contractions douloureuses). A commencer vers 4 mois et possible jusqu’à 9 mois (les filles disparaissaient au fur et à mesure du trimestre). J’aurais bien tenté de faire cela à Nanterre, ou Colombes, mais aucun cours n’était dispo à des horaires compatibles avec mon agenda. Là c’était le mercredi matin (08h-09h00) et ça me permettait d’arriver à une heure raisonnable au boulot. J’ai vraiment adoré ces séances et la coach était vraiment bien : en petit groupe de moins de 10, on faisait des exercices pour se muscler, détendre les ligaments, puis des exercices en petit bassin centrés sur la respiration, et enfin 10 minutes de relaxation en musique. Le tout durait 45 min/1 h, dans une ambiance à 33°C. Le top!

-En fin de grossesse, j’ai fait quelques séances de sophrologie, car l’accouchement approchant, j’étais quand même un peu stressée :-/  — J’ai même fait une séance avec le futur Papa, et c’était pas mal. Par contre connaissant déjà la sophrologie, j’ai trouvé que c’était bien, mais pas une préparation suffisante à la naissance (mais c’est mon avis perso). Et le coût est assez élevé, entre 30€ (30 min) et 60€ (1h00) la séance.

Je précise que du coup, toutes les préparations annexes que j’ai faite n’ont pas été remboursées (puisque j’ai pris la version « préparation à l’hôpital »)

Enfin je passe sur toutes les crèmes et onguents dont je me suis tartinée (huile de préparation du périnée, accouchement harmonieux, etc, dont je vous parlerai plus tard).

De nombreuses personnes m’ont parlé de l’haptonomie – moi ma priorité c’était vraiment de connaître l’hôpital, d’être briefée à fond sur les connaissances techniques, avant de m’embarquer sur ce que je considérai comme « annexe » (d’autant que je sentais énormément mon bébé et j’avais déjà pas mal d’interactions quotidiennes avec lui). Pour un 2e enfant, je ferai peut-être les choses différemment 😀 – mais le fait qu’il faille y aller avec le Papa (pas forcément dispo ou ouvert à cela), et le côté un peu ésotérique de la chose ; et en plus, le fait qu’il y ait très peu de praticiens ouverts à cela, dont les séances ne sont pas toujours remboursées…tout cela m’a orienté vers mes choix 😉

Enfin, un an après, que ferais-je différemment ?

-Pour un premier bébé, je pense que c’est vraiment bien de connaître les bases techniques, et l’hôpital

-Ensuite si c’était à refaire, donc, je ferais, à nouveau une préparation « sportive » (Yoga? Piscine, etc, pour travailler le souffle), et la préparation avec une sage-femme : plus ciblée, plus personnalisée, plus « technique » – et je pense que c’est mieux de nouer de bons contacts avec une *bonne* sage-femme (celle en qui vous avez confiance, que vous appréciez), puisqu’après la naissance, vous allez avoir « quelques »rendez-vous avec elle…On en reparlera 😉 – vous savez, la fameuse (et « obligatoire ») « rééducation du périnée »….décidément, il y a vraiment plein de termes barbares dans tout ça…Enfin je pense que je tenterai l’haptonomie, du coup 😀 – il faut mettre toutes les chances de son côté !!

Si vous avez des questions, n’hésitez pas ! Je peux vous répondre avec ma maigre expérience de Maman qui a eu UN enfant – je ne prétends donc pas tout savoir 😉 mais on apprend beaucoup !! Et surtout n’hésitez pas à nous faire part de votre expérience !

A très bientôt

 

Publicités

3 commentaires Ajoutez le vôtre

Un avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s